Fleur

Elle s’appelle Fleur. Fleur a toujours eu un peu de mal à pousser, à s’entourer de personnes bonnes pour elle qui l’aident à grandir et à s’épanouir. Maltraitée, piétinée, bousculée, pétale arraché. Elle n’a jamais eu le bon terreau et la bonne eau pour grandir.

Aujourd’hui, Fleur est à la rue, Fleur est seule. Enfin, pas tout à fait.

Fleur est enceinte.

Elle porte la vie et s’est faite mettre à la porte par son compagnon quand il a appris qu’elle ne voulait pas avorter. Alors elle habite chez des connaissances, parfois elle dort dans la rue. On dirait une mauvaise herbe dont personne ne veut. Une si jolie fleur comme elle, arrachée du fond du jardin car son nom latin n’est pas assez beau pour son propriétaire.

On ne sait pas trop comment, un jour Fleur a poussé la porte de Docteur Jekyll. Il essaye de l’arroser mais ce n’est pas facile, elle a peur et ne fait pas confiance facilement. Il lui a fait passer des tests pour savoir si tout poussait bien, si elle n’avait pas attrapé des maladies.

On a construit un réseau autour de Fleur, pour l’aider à se sentir en sécurité. Cinq botanistes en herbe s’activent pour les faire grandir, elle et son bébé. Des fois on perd sa trace mais on se rend compte qu’elle a toujours fini par faire ce qu’on lui conseillait de faire, même si ce n’était pas au bon moment, ou avec la bonne personne.

Fleur avait pris rendez-vous ce matin. Docteur Jekyll, prévoyant, lui avait réservé deux créneaux pour qu’elle puisse arriver en retard sans souci comme elle le fait souvent, et aussi pour qu’elle puisse parler si jamais elle s’en sentait capable.

Fleur n’est pas venue, alors Docteur Jekyll a commencé à téléphoner un peu partout pour savoir où elle en était. Elle a passé la troisième écho il y a une semaine, tout va bien. Elle est prise en charge un peu plus loin, y va de temps à autre. Une place pour elle et son bébé est prévue dans un foyer d’accueil après la naissance.

J’ai été tellement touchée de voir que même si elle n’avait pas réussi à venir, les personnes qui s’occupent d’elle ont quand même passé une demie heure à parler d’elle, à se tenir mutuellement informées pour qu’elle ait la meilleure prise en charge possible.

Fleur est seule et pas seule à la fois. Elle n’a pas de foyer mais nous serons là pour l’aider si elle nous laisse faire. J’espère qu’elle se rendra compte qu’un rayon de soleil bienveillant veille sur elle, et qu’elle laissera ses pétales s’ouvrir pour absorber sa douce chaleur.